MPGS - 10


NIGHT CITY / Zone de combat 3 / 07 Juillet 2024 / 23:25

 

"- Yo Moose, stop the car right here. Alright, give it here, give it here.
- No man let me do it, cool ice.
- Stay in the car man, stay in the car. Stay in the car.

- Uh, hi officers, um, we had a flat tire back there. Do you think you guys could help us out ?
- Naw, that's not my job. My job's not to help your fuckin' ass out.
- I mean, um, you know I don't have any other way to get home.
- That's not my job, asshole.
- Well uh, could you tell me what your job is ?
- Right now my job is eatin' these doughnuts, or maybe... hey, wait a minute. Aren't you...
<BANG - BANG - BANG>
- Yup ? "

Par BodyCount - Extrait de l'album éponyme
© 1992 BodyCount

 

 


NIGHT CITY / Totentaz / 07 Juillet 2024 / 23:50

"- Un 'Nomad spécial' Jack !
- Putain, tu tiens pas la forme pour boire ça !
- M'en parle pas, j'ai récupéré une putain de marchandise. Je sais même pas comment je vais pouvoir refourguer un truc pareil...
- Faut voir, on peut s'arranger...
- Vous êtes ?
- Eh, petit, me dis pas que tu m'as jamais vu ?
(Silence)
- Ah ouais ! Jack "Smart-Eye" Et tu crois vraiment qu'on peut faire un deal ? J'avais toujours cru que ton rayon c'était plutôt la pharmacie que la quincaillerie.
- Moi oui mais je connais peut-être quelqu'un que ton jouet peut interresser.
- Bon ça marche, qui je dois voir.
- Entrepot 17 sur la Marina dans une heure.
- Ça roule, j'y serais.
- Ah, au fait, je prend 20% sur la transaction..."


Extrait du rapport du responsable de la sécurité de l'unité de fabrication de Federated Arms à NIGHT CITY / 08 Juillet 2024

...et selon les première investigations, ils semblerait que l'effraction ait été commise dans l'aile nord du batiment contenant les stocks des nouvelles unités du MPGS-10. Les malfaiteurs se seraient introduits après qu'un runner ait neutralisé le système de sécurité. Son intrusion a en outre causé la mort de notre runner de surveillance ainsi que la destruction de trois des forteresses de données de l'unités de production. L'effraction à été faite à l'arrière du bâtiment, en utilisant un micro-explosif pour souffler la porte blindée qui défendait l'accès au local. D'après la façon dont s'est déroulée le vol et au vu de l'organisation des malfaiteurs, on peut sans doute affirmer que d'une part ils savaient exactement ce qu'ils cherchaient et que d'autre part, il s'agit d'une bande extremement organisée et beneficiant de moyen matériel assez conséquents ainsi que d'un support matriciel. Les trois containers ont été enlevés de l'entrepot en moins de huit minutes ce qui représente tout de même près de 600 armes de type MPGS-10...


Extrait de l'exposé quotidien du CNE Wallace aux agents du NCPD du 3ème district / 08 Juillet 2024

" Les enfants, il y a les jours avec et les jours sans. Aujourd'hui ça va être un putain de jour sans ! Ce matin, Federated Arms nous a déclaré un vol. Un vol dans un de leurs entrepots. Vous pensez savoir ce que je veux dire : encore de nouveaux flingues qui circulent dans la rue. Ca va encore être la chasse au poulet aujourd'hui ! Et bien vous êtes encore loin du compte. Ce qu'on leur a volé, c'est plus qu'un flingue. C'est une véritable pièce d'artillerie mobile qui tient dans une veste. Alors voilà le topo : on va vous passer une petite fiche au sujet du bébé et si jamais vous arrivez à avoir le moindre tuyau à ce sujet, surtout...surtout vous ne jouez pas les héros. Vous rendez compte immédiatement et le SWAT ou MaxTac s'en chargera. J'insiste : vous n'opérez pas sur cette affaire. Ces flingues sont plus dangereux que presque tout ce qu'on peut croiser dans les rues de nos jours. Dieu merci, ils n'étaient produits qu'en toute petite quantités. Federated Arms n'a parlé que de cinquantes pièces qui auraient été volées mais je n'ai pas vraiment confiance dans ces ### de corpos. Je ne crois pas qu'ils tiennent à ce que les médias soient au courant de ce qu'ils ont vraiment perdu. Bon, voilà, vous êtes prévenus. Maintenant, il faut que je vous parle de deux ou trois autres affaires..."


Extrait de l'article paru dans la presse locale avant interception par la Direction de Federated Arms


Un reportage exclusif de Charlène Tilthon-Reuward pour STV-4

- Chers auditeurs, bonsoir. Comme vous le savez certainement, l'entrepot de Federated Arms situé dans noutre bonne ville de Night City a été l'objet d'un cambriolage il y a trois jours et depuis, une nouvelle arme circule dans nos rues. J'ai contacté en exclusivité pour STV-4 M. Akugushi, spécialiste en balistique qui a eu l'occasion d'essayer l'un de ces nouveaux modèles : les MPGS-10. M. Akugushi, bonsoir.

- Bonsoir.

- Laissez moi tout d'abord vous présenter. Vous êtes un armurier indépendant de Night City où vous possédez un magasin et une fabrique d'armes sur mesures. De ce fait, vous possedez une grande expérience dans ce domaine. Il y a quelques jours, vous avez eu l'occasion d'utiliser l'une des nouvelles armes qui ont été dérobées à Fed Arms et vous avez accepté de nous en parler.

- C'est tour à fait exact. Il y a deux jours, un client m'a contacté afin que je réalise une réplique d'un de ces MPGS-10 et m'en a laissé un exemplaire. J'ai donc eu tout loisir de l'étudier. Malheureusment pour mon client, je crois que le NCPD s'est également montré très interressé par cette arme.

- Pourriez vous nous parler un peu de cette arme maintenant, est-elle si différente de ce qu'on trouve actuellement sur le marché ?

- A la base une idée simple comme le monde est à l'origine de la création du MPGS-10 par la compagnie d'armement Federated Arms : obtenir la puissance de frappe d'un fusil mitrailleur dans un pistolet mitrailleur de moyen calibre beaucoup plus facilement transportable et utilisable.

Plus concrètement le cahier des charges comprenait plusieurs impératifs, le produit développé devait être le plus léger possible, indétectable aux radars, posséder une puissance de feu capable de venir à bout rapidement des armures personnelles traditionnelles, permettre l'utilisation de plusieurs types de munitions rapidement intercheangeables etc. Bref être une arme parfaite en somme, comme tout ce qu'on nous demande de faire.

- Et Fed Arms y est parvenu ?

- Si c'était si simple on en ferait tous, non ? Bref le principal problème residait en la taille et le poids de l'engin, celui ne devait pas être aussi encombrant qu'un fusil cela n'aurait presenté aucun interêt mais loger plusieurs munitions dans une arme de la taille d'un UZI semble une mission impossible.

Toutefois la solution est venue du labo d'informatique de Seattle qui a developpé une puce specifique à cette arme qui a pour tâche de synchroniser la propulsion de munitions de types divers à travers plusieurs canons indépendants. L'idéal aurait été que la puce puisse aussi permettre la localisation simultanée de plusieurs cibles en cours de tir mais Fed Arms connait encore quelques problèmes dans ce domaine...

- Vous semblez extrèmement au courant du savoir faire de cette compagnie ?

Production et distribution d'armements

  • Quartier général : Austin (Texas)
  • Agences locales : New York, Miami, Seattle, Night City, Chicago, Paris, Londres, Kyoto, Mexico City, Le Caire, Hong Kong, Adelaïde
  • Nom et lieu de résidence de l'actionnaire principal : William Higmanns demeurant à Miami possède 16,7 % des parts.
  • Personnel : 35000 au total dont 5000 agents et 8500 troupes.

- Voyez-vous dans mon métier, on est obligé de se tenir au courant de tout. De plus j'ai déjà eu l'occasion de travailler un peu avec les gens de Federated Arms donc il se trouve que je les connais un peu.

Quoiqu'il en soit cette puce a permis d'envisager les choses sous un jour différent en permettant de marier dans la même arme plusieurs systemes de tir differents.

Ainsi l'arme se compose de trois canons superposés, le canon supérieur est de type standard, il permet de tirer des munitions de calibre 10 mm (ce qui permet d'avoir un recul très faible et ainsi d'éliminer d'encombrants systèmes de compensation de recul et d'attenuation de bruit). Ces munitions peuvent être de type normal, blindées... Ce canon court est muni d'un silencieux standard.

Le canon intermediaire est en fait un projecteur laser de capacité assez réduite mais assez puissant pour traverser le blindage d'un char de combat, le tireur peut choisir via son interface cyber de concentrer toute ou partie de l'énergie de la cellule à plasma dans son tir laser. Pour l'instant le remplacement de la cellule énergetique est une opération délicate, les travaux d'encapsulation du plasma ne sont pas tout à fait terminé.

Le troisième et dernier canon situé le plus bas s'apparente plus à un tube de guidage, à travers ce canon le MPGS peut lâcher tout type de munitions auto-propulsées d'un calibre maximum de 14mm, par exemple l'arme fonctionne parfaitement avec les fameuses fléchettes explosives de Kendachi.

- Effectivement, le MPGS semble extrèmement bien équipé... Et en ce qui concerne la puce spéciale dont vous parliez précédemment ?

- La puce est interressante en ce sens qu'elle permet la reconnaissance instantanée du type de munitions employées dans chacun des canon de l'arme, bien sûr pour cela, les munitions (du troisieme canon) doivent être encapsulées dans les chargeurs speciaux de l'arme.

La sélection du tir se fait au travers de la connexion superarme et via l'interface optique du tireur, ainsi vous pouvez à tout moment choisir de faire feu avec un, deux ou bien les trois canons simultanément, la puce s'occupant de gérer la synchronisation des tirs pour réduire au maximum le recul, gérer l'echauffement des canons (pour éviter la detection par chaleur) ainsi et surtout que le nombre de munitions restantes pour chaque type.

Par contre seul le premier canon peut être utilisé sans connexion cyber. Les tirs peuvent être programmés à l'avance via l'interface cyber et pour un maximum de dégats, l'arme peut calculer et gérer les tirs selon le type de cible visée (la puce peut être programmée).

Le système de visée de l'arme est un système de triangulation cyberoptique permettant l'acquisition de plusieurs cibles (dans un angle de 108°) distantes pour les tirs programmés. Les trois canons peuvent faire feu sur des cibles différentes mais pas simultanément, seul le canon inférieur peut tirer sur une cible pré-acquise pendant que les deux autres font feu droit devant (celà étant dû à la nature des munitions du troisième canon).

Si le tireur est muni d'un système cyberaudio avec scanner liaison indétectable, il peut se servir du système additif de visée par capteur d'impulsions. Ce scanner capte les impulsions électromagnétiques émises par les cibles (moteurs, turbines, corps humain, objet en mouvement, tous émettent des ondes radio faibles mais caractéristiques) ce qui permet de les localiser (très efficace lorsque votre capteur thermique est dans les choux) et de les acquérir (avec une très grande précision en ce qui concerne les êtres vivants, par contre l'acquisition des objets est faussée par leur vitesse - c'est à dire si leur vitesse change entre l'acquisition et le tir, il y a peu de chance que vous touchiez la cible à moins qu'elle ne soit visible telle une oasis dans le desert.) Ce système peut éventuellement vous servir de détecteur de mouvements.

Le laser peut tirer dans un cône de +/- 6° et, comme le troisième canon, peut être programmé selon plusieurs critères ( temps, reconnaissance de cible, sur ordre (nécessite une cyberaudio), sur détection de mouvement, pour défense de zone) pour faire feu sans assistance exterieure (le flingue tire tout seul quoi).

- On commence à comprendre pourquoi Fed Arms regrette autant la perte de ce stock. Il s'agit véritablement d'armes de guerre...

- De plus, le MPGS est entièrement construit en plastique et en ceramique (pour les parties soumises aux plus fortes chaleurs) pour le rendre indétectable aux sondes radars existantes mais par contre il n'est pas protégé contre les chocs EMP violents.

- Voilà qui va donner du fil à retordre à la police et aux compagnies de sécurité. Et cette merveille technologique, à combien l'estimez-vous ?

- Et bien, son prix n'est pas encore officiellement publié mais les exemplaires volés se trouvent à partir de 10000 €b dans la rue.

FEDERATED ARMS - MPGS 10
(Maximum Power Gun System)

1er canon
PM
+3 M R 10 mm 25 25 ST 200 m
2ème canon
LSR
+5 laser Spécial ST 25 m
3ème canon
PM
+3 14 mm max. N/A N/A PF* N/A

Dommages standards (10 mm): 2d6+3
Dommages renforcés (10 mm) : 1d6+9

* = Le manque de fiabilité est dû au fait que les modèles en circulation sont des prototypes.

Dommages du laser : le total des dommages est de 10d6 à répartir en une ou plusieurs utilisations. (Par exemple un tir à 10d6 ou deux à 5d6 ou dix à 1d6). Une fois les 10d6 consommés, il faut changer la cellule de plasma.

 

 


Copyright 1999, © Les Kranamyths